Le grand débat national sur la transition énergétique

Les ménages français en situation de précarité énergétique sont encore nombreux. On estime à quatre millions le nombre de familles concernées. Elles vivent dans le froid pendant l’hiver et doivent pourtant s’acquitter d’une facture de chauffage onéreuse car leur logement est une véritable passoire énergétique. C'est pourquoi il faut des solutions efficaces.

Dans cette optique,  dans le cadre du grand débat national, les acteurs du logement ont fait appel au gouvernement afin de mettre en place une stratégie plus efficace et une politique plus ambitieuse. La transition énergétique fait partie des sujets traités au cours du débat. Plusieurs suggestions ont été soumises pour être étudiées par l’Assemblée nationale et le Sénat.

Un tour sur le grand débat national sur la transition énergétique

Face à la crise actuelle, le président de la République Emmanuel Macron a décidé de lancer un Grand débat national le 15 janvier dernier. Son objectif consiste à trouver ensemble des réponses aux questions essentielles des français.

Le grand débat national sur la transition énergétique, c’est quoi ?

Le grand débat national est une concertation nationale axée sur 4 thèmes dont la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté ainsi que l’organisation de l’Etat et des services publics.

La contribution de chaque citoyen est nécessaire. En effet, tous les Français sont encouragés à donner leurs avis sur les thèmes du grand débat. Pour cela, une plateforme en ligne a été créée. En deux mois, environ 1,5 million de suggestions ont été enregistrées.

Déroulement du grand débat national sur la transition énergétique

Le coup d’envoi a eu lieu le 15 janvier dernier. Des conférences nationales thématiques ont été organisées entre les 11 et 13 mars 2019. Les 15, 16, 22 et 23 mars, des conférences citoyennes régionales ont également eu lieu. Notons que de nombreuses propositions ont été recueillies au cours de ces divers événements.

Le grand débat national s’achèvera par un débat au Parlement. Il se déroulera au début du mois d’avril, durant lequel, toutes les suggestions seront étudiées par l’Assemblée nationale et le Sénat. Cette dernière étape aboutira à la publication des synthèses.

Le grand débat national sur la transition énergétique

Dans le cadre du grand débat national, la transition énergétique fait partie des sujets abordés car avoir un habitat décent et confortable est une des premières préoccupations des français. Plusieurs suggestions ont été émises à ce sujet. Elles concernent différents points.

Le grand débat national et les enjeux de la transition énergétique

D’après le directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, Manuel Domergue, les millions de ménages en situation de précarité énergétique dépensent environ 8% de leurs revenus pour régler les factures de chauffage. L’Ademe a également indiqué que 15% des Français souffrent de froid durant l’hiver.  Avec la hausse du coût de l’énergie, leur situation risque de s’empirer. La rénovation énergétique se révèle donc être un moyen d’améliorer la situation sociale et le confort de ces ménages précaires en leur permettant notamment de réaliser des travaux de protection contre le froid.

Isoler sa maison pour 1€ seulement afin de diminuer les pertes énergétiques

Je découvre l'offre à 1€

Gros consommateur d’énergie, le secteur du bâtiment résidentiel affiche une empreinte carbone assez importante. Pourtant, il est possible de remédier à ce problème. La solution est de favoriser les travaux de rénovation dans les logements qualifiés de passoires énergétiques.

Notons également que c’est un moyen de réduire le recours aux énergies polluantes. En effet, le remplacement de chauffage alimenté par des énergies décarbonées fait partie des travaux de rénovation énergétique fortement recommandés en ce moment. De plus, ceux-ci donnent droit à de nombreuses aides financières.

Grand débat national sur la transition énergétique : mise en place de moyens suffisants et efficaces

Pour rappel, la loi sur la transition énergétique vise 500.000 logements rénovés par an. Les foyers modestes sont les plus ciblés. Pourtant, selon l’Ademe, l’objectif est loin d’être atteint car les moyens utilisés restent insuffisants. Ainsi, lors du grand débat national, il est nécessaire de se pencher sur les stratégies à adopter pour améliorer le résultat.

L’Institute for Climate Economics estime par exemple qu’il est nécessaire d’augmenter le budget consacré au financement des travaux de rénovation énergétique. Il devrait atteindre les 7 milliards d’euros par an.

La simplification des aides est aussi une autre piste qu’il faut étudier. Notons que les pouvoirs publics ont mis en avant plusieurs dispositifs d’aide à la rénovation. On cite entre autres le programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah (Agence national de l’habitat), le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), la prime à la reconversion des chaudières au fioul ainsi que l’isolation à un euro.

Calculer le montant de sa prime avec PrimesEnergie

Je calcule ma prime

 

Le problème est que l’accès à ces mesures d’incitation est encore difficile et complexe. Les directives mises en place manquent de cohérence. La Fédération française du bâtiment (FFB) pense que la mise en place d’une pédagogie permettant aux ménages ciblés d’identifier les aides qui leur convient et les démarches à faire pour en bénéficier est nécessaire. Pour démocratiser les travaux, il serait aussi plus adéquat de mandater un organisme privé ou public qui pourrait réaliser les démarches à la place des particuliers.

Un autre point à étudier lors du grand débat national sur la transition énergétique, c’est le moyen de gagner la confiance des particuliers pour qu’ils décident de réaliser des travaux. Pour ce faire, il est primordial de leur offrir un accompagnement adéquat. Autrement dit, la généralisation du service public de la performance énergétique et de l’habitat devient indispensable car c’est une structure capable de guider les ménages français dans le choix des travaux et des moyens pour les réaliser.

Le grand débat national sur la transition énergétique : L’Anah disposée à une plus importante contribution

Les aides proposées par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) ont permis à de nombreux ménages précaires d’améliorer le confort de leurs habitations. Dans le cadre du grand débat national, elle a confirmé son ambition de contribuer davantage à la lutte contre la précarité énergétique.

Le grand débat national sur la transition énergétique : essayer d'améliorer et facilitation des démarches

L’Anah a estimé qu’un logement passoire énergétique constitue une source de dépense considérable pour les ménages modestes. La rénovation de ce type d’habitat est donc indispensable si l'on souhaite mettre en place une transition énergétique plus écologique dans le pays.

Par le biais de sa présidente, l’Anah s’engage à améliorer l’information attribuée aux ménages concernant les aides publiques. En effet, la lisibilité des dispositifs sera optimisée afin d’encourager ces derniers à réaliser des travaux.  La mise en place d’un accompagnement de qualité est également au programme.

Des moyens supplémentaires proposés lors du grand débat national sur la transition énergétique

A l’issue du conseil d’administration qui s’est déroulé le 13 mars dernier, l’Anah s’engage également à proposer des moyens de financement supplémentaires. Le budget 2019 a connu une hausse de 9,3%. Pour information, le budget 2018 s’élevait à 874,1 millions d’euros.

L’Agence envisage aussi de mettre en place des départements pilotes dans le but de permettre aux ménages précaires de profiter d’un audit énergétique gratuit. C’est une démarche souvent négligée. Elle peut pourtant grandement faciliter la réalisation des travaux de rénovation.

En somme, plusieurs thèmes seront étudiés lors du grand débat national sur la transition énergétique. Pour commencer, il y a la mise en place d’une pédagogie qui permet à chacun de comprendre les enjeux d’une telle démarche sur le plan social et écologique. L’amélioration des dispositifs d’aide est aussi un point important à discuter. Il est nécessaire de trouver les moyens d’assouplir les démarches afin d’encourager davantage les particuliers à rénover leurs habitats. Notons que l’Anah a déjà confirmé sa volonté de contribuer encore plus à la lutte contre la précarité énergétique. C'est dans cette optique que l’agence a ajouté un budget supplémentaire pour financer les travaux.